Régime et Ramadan : comment gérer ?

Recettes et variantes autour de la vinaigrette allégée
août 10, 2020
Comment fonctionne le système de points du régime Weight Watchers ?
août 10, 2020

Le ramadan est l’occasion de mettre fin aux mauvaises habitudes qui nuisent à notre santé et d’adopter une alimentation plus saine et nutritive. Le jeûne soulage et renforce le système digestif tout en augmentant son efficacité et aide à ajuster les taux de triglycérides dans le sang. Malgré cela, beaucoup ont renversé la règle. Avec l’abondance et la préparation facile des aliments, les gens interrompent souvent leur jeûne avec des festins somptueux riches en une variété de plats, de bonbons et d’aliments frits, conduisant à une augmentation des triglycérides et du cholestérol, et peut-être au diabète et à la prise de poids, ce qui est le contraire de ce la personne qui jeûne essaie d’atteindre.

Ce qu’il faut, c’est un repas équilibré et nutritif en termes de quantité et de qualité, plutôt que d’être privé de nourriture et de sucreries.

Le plan de repas idéal

Principales règles:

  • Rompez votre jeûne avec des dates.
  • Incorporez des soupes et des salades à votre plan alimentaire.
  • Éloignez-vous autant que possible des aliments frits et gras et remplacez la friture par la cuisson au four ou le grillage.
  • Évitez de manger des sucreries tous les jours pendant le Ramadan et limitez-les à des occasions spéciales (comme dîner au restaurant ou inviter des invités au repas Iftar).

Repas Iftar:

  • Premièrement: mangez trois dattes avec une tasse d’eau.
  • Deuxièmement: mangez de la soupe tous les jours. Évitez les soupes crémeuses et grasses et remplacez-les par des soupes de légumes, de lentilles, d’orge ou de poulet (sans crème).
  • Troisièmement: Apéritifs

    Manger des apéritifs après la soupe préparera votre estomac à commencer le processus de digestion. Par conséquent, il est recommandé de choisir des entrées riches en légumes comme le fatoush, la salade verte et le taboulé saupoudrés d’un soupçon de citron ou de vinaigre sans sel ajouté.

  • Quatrièmement: le plat principal

    Il est préférable que les tables du Ramadan comportent un seul plat principal, car la variété des aliments et l’indulgence conduisent généralement à trop manger. La nourriture pour le repas Iftar doit inclure des glucides tels que le riz, les pâtes, le pain, etc. et les protéines présentes dans la viande rouge, le poulet ou le poisson.

    En voici quelques exemples: Thareed, viande kabsa, poulet, pâtes et harissa.

Collation de fin de soirée (Ghabgha): La
nourriture servie à ce repas est un exercice d’équilibre et dépendra de l’apport alimentaire de la personne aux trois autres repas. Par exemple, si la personne avait un Iftar lourd, le repas Ghabgha devrait être léger, contrairement à la pratique de se livrer à des repas somptueux, tard dans la nuit, avec des plats principaux, des aliments frits et des bonbons, puis se coucher directement après avoir mangé ce qui peut entraîner des problèmes de santé.

Par exemple:

  • Vous pouvez manger des aliments contenant des glucides (pain de blé entier, riz, pâtes, etc.) et changer la source de protéines comme en optant pour une protéine végétale (fèves, pois chiches, lentilles, etc.)
  • Incluez une salade pour vous assurer que les besoins du corps en fibres, vitamines et minéraux sont satisfaits.
  • Évitez de servir des aliments frits et des bonbons à ce repas et n’oubliez pas de boire suffisamment d’eau pour assurer un approvisionnement adéquat des besoins de l’organisme en liquides.

Repas du Suhoor:
Le meilleur moment pour manger le Suhoor est une demi-heure avant l’Adhan. Vous pouvez rompre votre jeûne avec quelque chose de léger tel que:

  • Pain de grains entiers avec labneh plus un fruit
  • Céréales au lait frais et fruits secs

Éloignez-vous des sucreries qui peuvent augmenter votre sensation de faim quelques heures après le début de votre jeûne. Aussi, évitez les aliments salés car ils déclenchent la soif.