Comment suivre un régime paléo ?

Manger lentement permet-il de rester mince ?
août 17, 2020
Pouvoir antioxydant : quels sont les meilleurs aliments
août 28, 2020

Paléo n’est pas qu’une simple tendance : il s’agit en réalité d’un régime alimentaire adapté à l’espèce pour le genre Homo Sapiens. Les personnes intéressées par régime paléo disposent désormais d’un vaste choix de guides de nutrition, de sites web, de groupes Facebook et même de restaurants spécialisés. Le principe du régime : retourner aux sources tout en mangeant. Cela peut être pris au pied de la lettre. Contrairement à la pizza, les racines sont au menu de paléo-nutrition.

En quoi consiste le régime paléo ?

Manger n’est plus un sujet facile. Bien que paléo est synonyme de manger simplement ceux qui ont inventé le régime paléo ont déjà fait l’expérience que ce n’est pas toujours simple. Il s’agit notamment de nos ancêtres du temps où les chasseurs et les cueilleurs partageaient la forêt et la rivière avec l’homme de Neandertal.

L’idée derrière la tendance paléo

Certaines informations sont à connaitre pour se faire une idée du régime paléo ou régime alimentaire à l’âge de pierre.

Pas besoin de vous rendre dans une grotte, il s’agit plutôt de remettre en question les habitudes alimentaires. Paléo veut retirer de la table tout ce qui n’a pas sa place dans la nourriture notamment les conservateurs, exhausteurs de goût, colorants et additifs. Bref, tout ce qui n’est pas destiné à l’organisme.

De plus, la tendance paléo prétend qu’il s’agit du régime d’alimentation qui convient le mieux à l’être humain. L’argument principal est que l’Homo Sapiens et ses prédécesseurs se seraient nourris pendant des dizaines de milliers d’années de manière naturelle et idéalement adaptée. Avec la révolution agricole, on a commencé à consommer des produits non naturels comme les céréales et les glucides inutiles.

C’est ce que le régime paléo veut corriger pour maximiser la forme physique et les performances, mais aussi mettre fin aux maladies de la civilisation (obésité, diabète, maladie de Crohn…).

Qu’est-ce qui se trouve sur l’assiette de l’âge de pierre ?

Durant le régime paléo, nos ancêtres se nourrissaient encore de main à bouche. La liste des aliments consommés comprend : viande, poisson, fruits de mer, œufs et pratiquement tous les produits animaux. On compte également les noix, graines, herbes, champignons, fruits et légume.

Certains ingrédients sont catégoriquement exclus, car ils n’étaient pas disponibles pour l’homme préhistorique : sucre pur, aliments et boissons transformés. Les jus de fruits à forte teneur en sucre et additifs doivent également être évités dans le paléo régime.

Le lait et les produits laitiers sont exclus tout comme les légumineuses et l’huile végétale raffinée. Les acides gras trans saturés de margarine étaient aussi inconnus des troglodytes que l’artériosclérose. Il en va de même pour les aliments transformés tels que les plats préparés et les pizzas surgelées.

Le plus important : un régime paléo signifie pas de farine et de céréales, mais des glucides en petite quantité. Le pain et les pâtes sont bannis tandis que le riz est à la frontière.

Le paléo régime est-il la meilleure façon de manger ?

Le régime paléolithique a-t-il un effet sur la santé ? Absolument. De nombreuses études scientifiques jugent le style paléo bénéfique pour la santé générale, en particulier pour ceux qui souffrent de surpoids et d’allergies diverses.

Le plus gros point positif que paléo partage avec d’autres styles alimentaires modernes : on commence à manger consciemment et à écouter plus le corps que la publicité. Restez toutefois prudent avec les directives concrètes et les annonces rigoureuses partagées par les adeptes du régime.

Utilisez votre intuition pour bien choisir votre alimentation ! Les aliments paléo ne sont pas déterminés par un ensemble de règles fixes. Mais c’est une orientation passionnante.